Que c’est bon d’oublier l’aseptisation

Les fumeurs me comprendront peut-être, l’un des premiers plaisirs que l’on redécouvre en arrêtant de fumer, c’est le gout et les odeurs.

Et il y a des choses comme cela dont je redécouvre le plaisir du fait des sensations lors de mes entrainements.

Les roues à vélo: j’ai craqué récemment pour de nouvelles roues. Et l’uIMG-20160311-00032 (Copier)ne des caractéristiques principales (outre le fait évident qu’elles me font aller bien plus vite of course), c’est qu’elles sont bruyantes. De nombreuses personnes l’avaient mentionné sur les rares test que j’ai lu. Et effectivement, elles font du bruit. Mais bon dieu que c’est bon d’entendre les roues gronder, surtout lorsque l’on accélère ou que l’on relance. C’est comme une voiture ancienne versus une voiture neuve, que c’est bon d’entendre le moteur et la voiture vibrer. Marre de ces voitures dont on ne sait même plus si le moteur tourne.

Le vélo carbone: certains critiquent son manque de confort, surtout un vélo aéro, mais que c’est bon de sentir la route. Et aussi ça rappelle à quel point on est fragile, ne jamais se croire plus fort que la route ou qu’une voiture, ou même un moucheron venant à contre sens.

IMG_3190 (Copier)Les chaussures légères: je suis pas fan du minimalisme, pas pour moi. Mais un bon côté de cette tendance à mon avantage, c’est la multiplication des options pour avoir des chaussures plus légères. Et j’ai enfin retrouvé des chaussures à moins de 300g pour courir quelle que soit la course (Sayonara, 296g), voir même moins pour les chaussures les plus rapides (Hitogami 2, 266g), et même proche des 200g pour les plus légères (Hyper Tri, 204g). Je précise que c’est en pointure 46 voir 47 selon les marques (et pas les données fabricants en 42 sans les lacets…), donc il y a de la matière. Mais quel joie de retrouver les sensations du pied qui sent le sol, et la souplesse qui va avec aussi.

La vraie nourriture: j’ai longtemps du me contenter de gels, car rien ne passait lorsque je court. Mais depuis que je fais du vélo, je peux enfin faire du sport et manger de vrais trucs. A moi les barres de céréales maisons, les gâteaux de riz avec les fruits de saison. Bref, que c’est dur de revenir aux gels après (car c’est quand même pratique).

Le retour des céréales complètes: que ce soit dans le pain, mais aussi dans les pâtes, quel bonheur de retrouver du gout. En tant que père de famille, je me sers parfois des pâtes “3 minutes” en dépannage, mais bon sang que cela a le gout de rien.

Le retour de la laine: les vêtements techniques, c’est révolutionnaire en terme de confort lors des sorties en été ou en hiver. Mais reste que la sensation du synthétique, je n’ai jamais pu m’y faire. Heureusement, de plus en plus de solution avec des matériaux “naturels” reviennent parmi nous. j’avoue que j’adore toujours courir en t-shirt en coton. Et aussi avec de la laine Mérinos en hiver, mais même en été maintenant.

Voilà, pour déborder hors sport: vive le coca rouge (j’en prends pas beaucoup, mais tant qu’à faire prenez l’original, il est pas plus mauvais pour la santé que le light ou zéro), vive la mayonnaise, que du bon gras (ou presque), vive la moutarde Amora fine et forte (c’est quoi la quantité minimum de mi- forte pour sentir quelque chose??), vive les whiskys non filtrés et non à la triple distillation, non à l’assemblage dans les vins, pour les fromages au lait cru, pour le jambon avec son gras et sa couenne, la liste est longue, et elle se rallonge de jour en jour, c’est une bonne nouvelle.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s