Les dérives de strava ?

Si comme moi (et de nombreuses personnes) vous utilisez Strava, vous avez surement du voir, ou même décrocher,  des fameux KOM (King Of Mountain pour le vélo) ou CR (Course Record pour la course à pied). En gros, ce sont des bouts de route/chemin, à priori pentu (mais plus forcément) qui présentent un intéret (donc souvent d’etre pentu) pour pouvoir etre utiliser comme étalon de performance (donc savoir qui a la plus grosse VMA/VO2 max…)

En théorie, c’est une bonne idée de pouvoir se mesure aux autres sur des segments créés par chacun. A priori donc, faisable à peu près n’importe où.

Dans la pratique, j’y vois pas mal de perversité. et de mauvaises conduites

  1. Les pros peuvent jouer aussi. Bon, on va se l’avouer, peu de pros partagent leurs activitées sur Strava (je ne connais que JaJa et Bertrand Billard, surement quelques autres mais une minorité). Mais de nombreux KOM (vélo donc) sont tenus par des pros, ou semi pros, en participant à des courses. C’est dommage que cela ne récompense pas les amateurs, d’ailleurs certains essayent de reprendre ces KOM aux pros. Mais si l’intention est louable (sensibiliser Strava à  ce problème), la solution reste problématique, le KOM est toujours inaccessible.
  2. Les pelotons. De nombreux KOMs, surtout sur des portions en faux plats sont détenus par des membres de groupe cycliste. On les repère car souvent les leaders du KOM sont plusieurs à 2/3s le même jour. Les effets de groupes en vélo sont bien connues, c’est biaisé. Même en montée, surtout quand ce segment inclue un bon faux plat montant.

    Capture

    Et oui, je suis un peu rancunier 😉

  3. La modification des données. Jamais vu encore, mais il serait possible de modifier le fichier pour corrompre les données.
  4. Les assistances. Voiture, moto, assistance éléctrique. Voir prendre la voiture/moto pour gagner le KOM. Certes, les oublis arrivent, comme celui de laisser son compteur allumé dans la voiture après la sortie (pourquoi pas), ou dans le TGV (tordu ca, mais véridique ici).

Mais bon, ca fait hurler les gens, mais la solution est simple, dans la plupart des cas. Signaler à Strava, et plus ou moins rapidement, on recoit un message nous incitant à retirer notre sortie ou à la rendre privée, ce que l’on est pas obligé de faire cependant.

Ca m’est arrivé car j’avais “volé” un CR sans le vouloir. En effet, si on met sa montre en pause au début du CR, et que l’on reprend l’enregistrement à la fin, pour peu que ce soit le CR soit une ligne droite entre ces points, vous avez le CR car le temps et le signal GPS auront été découplé.

Ce qui me gêne le plus, c’est les changements de comportements que cela peut induire.

je vous mets une vidéo en anglais, mais ca illustre bien les symptomes.

Mais plus concrètement, voici ce qui me gêne le plus:

  1. Croire que l’on est vraiment le King/Queen. Certains basent leurs performances sur cet indice, le nombre de KOM. Seulement, c’est biaisé,  on est le meilleur de ceux qui jouent à ce jeu. Si vous regardez n’importe quelle course à pied, c’est peu probable que le gagnant soit sur Strava. C’est même fort probable que le gagnant n’ait même pas une montre GPS ni un téléphone. Et je ne parles pas des KOMs dans les coins paumés fréquentés par 5 coureurs (comme chez moi en fait ^^), ca relativise la performance.
  2. Faire des sorties KOMs. Je le vois sur mes activités, je me suis fait “voler” des KOMs par des coureurs qui enchainent 3/4/…/10 tentatives de KOMs, entrecoupées de période vraiment longue de repos le temps de se rendre sur un autre KOM. Pourquoi pas. Mais quel est l’intérêt en terme d’entrainements? Quel est l’intéret en terme de tourisme ? Non je vois pas, c’est bel et bien de la récolte de masse, sans autres buts que celui de récolter des “lauriers” virtuels. A l’opposé, je me suis fait piquer des KOMs par des coureurs qui passaient par là, dans leur sortie de 120 voir 150km, soit deux fois plus que moi, et souvent sur la fin de leur sortie, je dis Grand respect dans ces cas là. Et ces succès sont à la hauteur du reste de la sortie, c’est donc des coureurs très forts. Du coup, ca fait plaisir de voir que l’on est “proche” de ces gens là. Pour autant, je n’ai toujours pas été retenté ces KOMs, car pas prévu dans mon plan d’entrainement (plutôt léger en ce moment niveau vélo il faut bien l’avouer).
  3. Il faut bien l’avouer, je suis parfois tenter d’en remettre un peu sur les pédales histoire de “briller” sur un KOM. Et je trouve ca dangereux, car je me suis souvent mis en dehors de l’objectif. Je pars pour une séance de récupération (Z1/Z2 pour les initiés) et hop, je sors bêtement des zones objectifs pour cause de KOM. En ce sens, je suis pas pressé de posséder un compteur qui intègre Strava et ses segments en direct, comme le 520 par exemple.

Ceci étant dit, je reste convaincu de l’intérêt de ces segments (pas des KOMs). Faudrait juste me virer les couronnes en fait ^^

  1. Car l’air de rien, cette compétition pousse à se dépasser.
  2. Ca permet de se tester. Par contre, on pourrais aussi les faire en segments privés, donc juste comparer nos efforts, et non ceux des autres. Mais j’ai pas l’impression que les possibilité de comparaison sont aussi fournies que pour des KOMs ouverts.
  3. Ca entretient, voir créer des connexions entre les coureurs.
  4. Si on arrive dans une région que l’on ne connait pas, les KOMs permettent de repérer les coins mythiques selon les autres utilisateurs, mais aussi éventuellement les circuits intéressants (genre un CLM), ou bien encore avoir des informations moyennes sur les portions (%moyen d’un col, dénivelé, distance), qui ne sont pas accessibles facilement en temps normal.

Voila, j’ai fini de râler. Intérêt limité pour la course à pied je pense. Par contre, pour le vélo, ca me sert bien, surtout moi qui m’entraine tout seul la plupart du temps. Cela fait du bien d’avoir une sorte d’adversaire virtuel. Et comme sur la vidéo, c’est la première chose que je regarde en rentrant. Enfin presque (je nettoie le vélo, bois un coup, et je branche le bouzin). Par contre, ca ne dicte pas encore mes sorties, mais je suis aussi conscient que dans mon coin, c’est peu dense en segments. Cela doit être encore plus dur de résister dans les coins comme la région parisienne, remplie de KOM pour un oui ou pour un non. Par contre, j’adorerais pouvoir exploiter un peu plus en détail la comparaison des segments privés, dans strava ou dans un autre logiciel sans avoir à créer en permanence des tours.

Advertisements

5 comments

  1. Salut Fabrice !

    Je te trouve un peu sévère. Take it easy !
    Le segment c’est souvent un moyen de sortir de sa zone de confort, et ça c’est souvent positif en matière sportive non ?
    Certes c’est probablement moins utile pour progresser qu’un entrainement calibré mais ça n’est pas le but de ce truc
    Moi je suis trop mid-pack pour glaner beaucoup de lauriers mais l’affichage du segment sur le compteur peut m’inciter à me battre contre moi-même.
    Enfin, il y a quelques sites qui exploitent les données de Strava comme Velo Viewer qui peuvent t’aider à suivre tes efforts sur des segments.
    Ciao !
    PS et les segments ça permet de bonne tranche de rigolade suand tu vois un mec comme lokan sardari (lokan point fr) se comparer à des pros…

  2. Salut Rémi

    Ne t’y trompes pas, ca ne me perturbe pas plus que ca. Je ne suis pas un accroc à Strava. Je suis juste un peu sidéré par le nombre de gens qui ne se concentrent que ca. Je commence à m’initier aux petits plaisirs des cyclistes (genre le sprint jusqu’au panneau de chaque village, c’est fun ca), mais j’avoue que j’ai du mal avec Strava et le coté social de telles performances.

    Après oui, je te rejoins sur les efforts. Strava aussi te permet de comparer la progression, J’utilise d’ailleurs beaucoup les segments privés pour faire les suivis de mes progrès. Et je me régale aussi avec veloviewer (je l’adore celui la, meme pour la cap) et golden cheetah. Bourré de trucs sympa, surtout depuis que j’ai craqué pour les P1s ;), Powertap Club power ^^.

      1. Wiggle, mais faut etre rapide.
        Et oui,car ca change beaucoup quand on se trompe dans les réglages du nom du home trainer.
        Et aussi, je suis en train de m’apercevoir que mon trainer (Elite power fluid) a la restistance qui diminue avec le temps (et la chaleur). Au débui, c’est trop dur (puissance de trainerroad bien en dessous des P1), et après une demi-heure, c’est l’inverse (les P1 m’indiquent des puissances bien en dessous de celles données par Trainerroad). Surement pas le cas avec un HT magnétique, je pense que le fluide est sensible à la T°, faudrait que j’achette un petit ventilo en plus. Mais sur la route, c’est un plaisir de pouvoir suivre sa puissance, et je comprends mieux aussi pourquoi je finissais sur la réserve parfois.
        Je te prépare un billet spécial, c’est pas mon seul craquage du mois de janvier…

  3. Et pour le midpack, fais comme moi, roule au milieu des tracteurs ^^ plus facile de faire le malin sur des KOMs 😉
    Je dis ca, j’ai quand meme un champion de france CLM vétéran à moins de 20 bornes de chez moi (et la relève est là, c’est certain), heureusement qu’il n’utilise pas Strava.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s