Ma prochaine échéance

Ça y est, décembre est amorcé. Outre le fait que ce mois correspond à chaque fois au premier mois durant lequel je dois vivre avec un an de plus, c’est aussi souvent un mois de relâche pour la plupart des coureurs.

Histoire de continuer à ne pas faire comme tout le monde, me voila parti pour participer à nouveau à un marathon. Et c’est le marathon de Sully sur lequel mon choix s’est porté. Plusieurs raisons à cela.

  1.  La proximité géographique. Entre 2 et 3h étaient mes contraintes. Sully est juste à un peu plus de 2h de la maison. Très important pour le retour, les jambes douloureuses, et histoire de ne pas rentrer trop tard pour le devoir civique et surtout les devoirs familiaux.
    Du coup, ca sera une soirée à Gien pour pouvoir arriver suffisamment de bonne heure le Jour J pour retirer le dossard sans avoir besoin de se lever aux aurores.
  2. Un parcours relativement plat, surement propice à la performance. J’ai un rêve secret dans un coin de ma tête, mais disons que le principal pour moi sera de finir en bonne conditions, mais en ayant tout donné. Pas de regrets. De toute façon, à moins de gros soucis, mon vieux record de 2007 à La Rochelle devrait y passer. Mais c’est vraiment dans la gestion que je veux être performant, pas forcément que le chrono (même si faut pas se voiler la face).

    profil

    Le profil: quelques bosses de temps en temps, mais rien de bien méchant, et surtout un 10k final presque plat.

  3. Un marathon à taille humaine, dans un endroit à taille humaine.  De nombreux marathon dans des endroits incroyables existent, NY, Banquise, Desert… C’est pas pour moi. Surement j’irais faire un jour celui de Big Sur, mais je recherche d’abord à me confronter à la distance, et non visiter une ville. Comme pour le trail, si c’est pour courir dans de beaux endroits, autant y aller en marcher pour encore mieux en profiter. Et pour mettre toutes les chances de réussir une bonne course, il me faut pas trop de monde, agoraphobie oblige. De plus, ca me permets de rester dans mon rythme. D’ailleurs, toujours dans ce souci de rester dans ma bulle, ca sera ravitaillement en autonomie, avec complément en eau si besoin est au gobelet. Ça me permet d’éviter la foule, mais surtout je suis une quiche pour boire de l’eau au gobelet en courant. Je manque à chaque fois de m’étouffer.
  4. Sully sur Loire, et la région, ne sont pas autant connue que d’autres, mais le cadre promet d’être agréable. En tous les cas, je sais que je vais apprécier. Avec peu de villages, et surtout un passage à la fin le long de la Loire. J’adore ce fleuve sauvage mais vivant et en interaction (oserais-je dire équilibre) avec l’Homme.map
  5. C’est raisonnable comme tarif. Car oui dans la surenchère actuelle, il est de plus  en plus rare de trouver des courses abordables. Donc content de participer à une course organisée localement, et qui plus est au profit du Téléthon. Bravo à eux.

Donc Dimanche, je serais de retour sur la ligne de départ d’un marathon, histoire d’effacer le mauvais arrière gout dans la bouche du premier (malgré un temps très honnête, largement au dessus de ce que j’aurais pu espérer vu la préparation de ….  de l’époque).

 

Advertisements

7 comments

  1. Je vote pour oublier la gestion. Mets le cerveau au vestiaire. Repose toi cette semaine et donne tout dimanche. Tu n’es pas débutant, tu ne vas pas te cramer en courant à allure 10k.

    Je répète : le cerveau au vestiaire et bim les 3h éclatent !

  2. Chouette! même si on n’a pas du tout le même niveau et donc encore moins les mêmes objectifs sur la distance, le récit de la gestion de ton marathon m’intéressera au plus haut point…alors je viendrais au rapport …si je ne te recroise pas d’ici là, bonne course …
    ;o))

  3. c’est vrai que big sur a de la gueule, je l’avais aussi repéré. Par contre niveau surenchère tarifaire et foule ça se pose quand même… Un peu l’opposé de ce que tu vas faire dimanche pour moi.
    Bonne chance en tout cas, au dela du chrono (qui sera bon j’en suis sur), j’espère que tu vas effacer ce “traumatisme” de la Rochelle.

    1. Pas tant que ca. Alors oui, c’est 5 fois plus cher, mais limité à 4500 coureurs pour une course mythique aus states. Donc pas la fin du monde. Dimanche on sera 1200, deja trop pour moi ^^ On fera avec

      1. chacun sa personnalité et ses envies, mais moi j’adore le coup de boost peut te donner la foule et les émotions sur les gros marathons ! et puis le bruit ambiant masque la respiration poussive, c’est bon pour le gouverneur central 😉 Je souhaite donc à tous ceux qui aiment la CAP de pouvoir au moins essayer d’y goûter sur un gros marathon comme Londres…

  4. Remi, je ne critique pas ceux qui font les grosses courses. Je comprend aisément qu’on puisse y trouver quelque chose, comme courir dans les grandes villes. Et pour prendre un exemple qui te parle, je comprends tout à fait qu’on aille à Ironman chercher une qualité de service. Je réfléchis d’ailleurs très sérieusement à Aix vu la difficulté de trouve une course en France de ce genre à cette période, les alternatives étant soit trop compliqués, soit pas de qualité. Mais malheureusement, c’est pratiquement mon budget course de l’année qui y passe en une fois, logement non compris.
    Pour ma part, je suis juste plus inquiet sur le devenir des courses, on va dire plus populaire ou à la bonne franquette, qui se font chercher des noises par les autorité administratives rendant ces course bon enfant, abordable et familiale de plus en plus rare. je suis envieux de certaines régions avec des courses gratuites (Lorraine ou le Sud).

    Mais bon, j’irais jouer un jour au celtman, ca correspond bien à ma mentalité 😉

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s